Découverte en 1773 par ROUELLE, qui la retira des urines sous le nom de « principe savonneux des urines ». WHÖHLER en fit la synthèse en 1928 (à partir d’ammoniac et de CO2) ; c’était la première fois qu’un composé d’origine animale était reproduit artificiellement.
Poudre blanche cristalline ou cristaux prismatiques transparents, légèrement hygroscopique, inodore ou presque, obtenu de façon industrielle par synthèse.

Articles récents

Tapez et pressez entrer pour lancer la recherche